Ne froncez pas les sourcils ! 9h sur le TAJP c’est très tard ! La notion du temps n’est plus du tout la même dans le monde du tour… Encore l’un des effets de nos combinaisons [lien vers article combi], elles ont le pouvoir de décupler l’énergie, encore un effet de plus pour nos tenues magiques dont  vous pouvez bénéficier dans les meilleures boutiques. Elles sont réellement pleines de ressources !

09h00 : Début de l’épreuve théorique ! C’est parti pour 1h30 de questions sur la réglementation, la météo,  la préparation des vols et la navigation/communication ainsi que sur les performances humaines et le règlement du TAJP. Les bleus sont concentrés. Il paraît que l’épreuve sera difficile. Au final, apparemment, ce n’est pas vraiment le cas, certains disent « Elle est quand même moins difficile que celle des sélections ! ». Nous verrons bien aux résultats si cette appréciation s’avère conforme au réel. Nous cherchons  toutefois une série de gages pour ceux qui se seraient un petit peu « surestimés ». Mais n’en doutons pas, nos bleus doivent être au point côté théorique, nous attendons au moins 90% de bonnes réponses pour tout le monde. Pour les 10 % restants nous acceptons  toute suggestion pour la constitution d’un « gageothèque » spéciale TAJP. Malheureusement, la première suggestion reçue,  le passage derrière les turbines du Rafale n’a pas été retenue, car l’effet coiffure «coup de vent» nuit à la charte graphique du TAJP !
13h30 : Les jeunes retrouvent Miss France aux pieds de leurs avions. L’occasion pour eux de poser à côté d’une grande et belle demoiselle, et pas n’importe laquelle ! La plus jolie femme de France… Nos bleus vont faire des envieux ! Séquence rapide mais efficace de « call photo » pour tirer le portrait des jeunes auprès de leurs avions par groupe de 4 à 6. Notre KG adjoint, commissaire politique, se charge de la direction des opérations.  L’équipage du Tigre a droit à sa photo. Les pompiers aussi, et notre commissaire politique aménage même un call photo avec la BGTA, on n’est pas rancunier sur le TAJP, oublions les contrôles inopinés à l’arrivée de nos pauvres concurrents ! Même les jaunes ont voulu leur photo avec Miss France… Et le Président de la fédération a lui aussi pu poser avec la Miss. Le pauvre, il a fallu le forcer ! « Tu parles Charles », une sacrée aubaine ! C’est pour cela qu’il a voulu être élu ! Chut ne dites rien à son épouse.
14h00 : Début du meeting… Il n’y a pas beaucoup de monde … seulement une foule déjà très compacte ! Angoisse : mais où va-t-on le mettre tout ce public ? La foule est impressionnante ! Le spectacle commence par quelques mots de Miss France, suivis par la présentation des bleus au public. Nos jeunes sont de vraies stars ! Encore un effet magique de la combinaison ! Suit ensuite la démonstration des Pom pom girls du Stade Français qui nous ont donné un bel exemple d’évolution en patrouille ! Et quelle patrouille ! Merci mesdemoiselles… Et maintenant place aux avions ! Un spectacle d’exception enchante tout le public pendant plus de 4h. Avec des présentations rares comme celle du Tigre, des nouveautés d’animation comme la pyrotechnique accompagnant le vol des Mirages. 
Et of course, clou du meeting  la démonstration en vol de la Patrouille de France, après un « solo display » et du Rafale, ce meeting en a mis plein les yeux et plein les oreilles au public. Les « Cartouche Doré » auront même eu droit à une « hola » ! Les pilotes de la patrouille ont offert la chance d’une photo de groupe avec eux. Certains bleus, pas du tout impressionnés par les performances du Rafale, ont même décidé de montrer à ce gros chasseur, qui était le patron… Nous ne connaissons pas le résultat de la course ! Les votes sont ouverts…

Un show magnifique, clôturé royalement par la PAF qui a ébloui tout le monde, comme à son habitude. Le grand public est ravi, les connaisseurs sont impressionnés, Les bleus ont des étoiles plein les yeux. Ils ont pu réaliser à quel point ils avaient de la chance de pouvoir approcher de près tout ses avions d’exception ainsi que leurs pilotes. La preuve : certains ont même eu l’honneur de monter dans le Rafale… Merci à Cédric Ruet et à son coach, le capitaine François Forget, pour leur gentillesse et leur disponibilité.  A noter que Cédric Ruet, le démonstrateur du Rafale, est un ancien du TAJP, édition 1993. Comme quoi tous les chemins mènent à Rome…et le TAJP peut en particulier mener à tous les métiers de l’aéronautique, dont celui de pilote.

A noter… comme résultat immédiat et concret de cette superbe après midi, les bleus garderont en souvenir un magnifique bronzage type « Panda » ! Vivent les lunettes de soleil ! Le nez en l’air toute l’après-midi, un peu de soleil et de beaux avions, et vous voilà avec un nouveau look, très tendance qui sied à merveille avec les effets magiques « combinaison ».

Bilan des courses : ceux qui voudront dire que ce meeting est un échec auront du mal à le démontrer. Et le ciel breton leur tombera sur la tête. Nous avons eut entre 20 et 25.000 spectateurs dont près de 14.000 payants en billetterie.

Sur le stand FFA, les bleus ont rempli à merveille leur rôle d’ambassadeur de l’aviation légère : ils ont signé pratiquement autant d’autographes que Miss France et la Patrouille de France réunie.

Pour conclure…rien ne vaut des images de tous ces événements ! Voir l’album photo !