Les jaunes, grâce à leurs combinaisons magiques, vont réussir à faire en sorte que la brume se lève assez rapidement pour que tout le monde puisse décoller en fin de matinée. Il faut libérer les pistes pour 15h, afin que tous les Mirage, Rafale et Alphajet présents sur le tarmac puissent s’entraîner pour le show de demain. Ce sera l’occasion pour nos bleus de littéralement lever les yeux au ciel pour pouvoir admirer en évolution ces formules 1 des cieux. Un beau spectacle en perspective…et surtout en avant-première car le meeting n’a lieu que demain.

Arrivée sur l’aérodrome…les avions se réveillent lentement, ils ont encore un peu de temps pour émerger avant que leurs jeunes pilotes arrivent et ne les briefent pour la boucle de la journée. Eh, oui, nos bleus sont des pilotes qui savent parler aux oreilles des avions ! Au milieu des chasseurs, nos petits avions ont passé une bonne nuit, surveillés par les maîtres chiens de l’armée présents pour la protection rapprochée des chasseurs ? Non , ceux-là savent se défendre seuls !  On a rêvé que c’était pour nos petits tagazous !
08h00 : Après une nuit passée au monastère, les bleus se réveillent sous la brume… D’ailleurs leur teint est un peu brumeux lui-aussi ! Espérons que le calme du lieu leur aura permis de se reposer, et surtout gageons qu’ils auront longtemps médité afin d’être en forme et sereins pour la troisième boucle de ce tour. Le bus les attend pour les mener à l’aérodrome. Une longue et belle journée commence pour nos bleus.

09h00 : Premier briefing des bleus au sein du pays de Vannes… La brume commence enfin par se lever. En effet, avec plus d’une cinquantaine de combinaisons, la magie est visiblement bien plus forte et encore plus dissuasive.  Au programme de la journée donc, la troisième boucle en binôme notée pour le classement du tour. Certainement l’épreuve préférée des jeunes… Pour la plupart, ils n’avaient jamais eu l’occasion de naviguer en binôme, et ce fut globalement une révélation et un véritable plaisir alliant partage de la même passion et bonne humeur. Ces boucles ont en plus l’avantage de souder les jeunes.

L’ambiance est très bonne au sein du groupe. Et Nicolas a décidé d’apprendre à la caravane ce que l’on appellera le « Haka du tour »… Attention Vannetais et Vannetaises, les bleus du TAJP sont là et ils vont se faire entendre !
Toutes les initiatives sont bonnes sur le tour, quand certains apprennent des chorégraphies destinées à impressionner et surtout à faire entendre à tout le monde que le tour est là.
D’autres préfèrent discuter avec  de jeunes demoiselles pilotes autour d’une hélice. Chacun sa méthode ! L’important est de promouvoir le tour et l’aviation sur chacune des étapes du tour. En conclusion, les bleus se débrouillent très bien pour ça.
11h00 : Arrivée des « Cartouche Doré »… Une magnifique approche en patrouille puis éclatement pour intégration majestueuse en vent arrière. La caravane du TAJP manquait tellement  à la patrouille,  qu’elle a décidé de rejoindre les bleus à Vannes ! Quel honneur… Bon en réalité, ils sont là pour le meeting de demain…mais chut ! Vous êtes maintenant dans la confidence.

11h30 : Les premiers à partir se dirigent vers leur avion. Sous le commandement de Charles, qui, tel un chef d’orchestre, dirige d’une main de maître les mises en route. Un ballet commence…le ballet des petits avions du TAJP. En effet, cela demande de l’adresse de coordonner tout ce monde, su
rtout que la piste doit être remontée pour décoller, ce qui fait que parfois certains avions tentés de se croiser, et dans un excès d’affection pourraient s’embrasser, mais tout le monde veille et tout se passe à merveille .

C’est à 13h30 que tout le monde a enfin décollé alors que le premier parti atterrit déjà.  La navigation de cette troisième boucle a enchanté tous les bleus. Ils ont eu l’occasion de survoler de magnifiques paysages tels que le Golf du Morbihan.  En gros tout le monde est heureux, tout s’est très bien passé.

15h00 : Mais qu’est ce que tout ce bruit qui empêche de travailler les commissaires ?? Un Alphajet vient de démarrer… Avec toutes ces émotions, les bleus avaient presque oublié la répétition pour le meeting du lendemain, encore une fois l’occasion d’en prendre plein les yeux !

Les photos du jour : ici