Initiation montagne
 
Journée grandiose pour les jeunes...et les moins jeunes. Réveil de bon matin, mais c’est pour la bonne cause ! La première étape du tour aérien tape très haut, tape très fort : l’initiation montagne à l’Alpe d’Huez. A environ 30 minutes de vol depuis Grenoble St Geoirs, c’est l’altiport d’Huez, moins de 500 mètres de piste avec une pente de 17%. Une dizaine de mousquetaires (avion mythique du vol en montagne) sont venus des aéroclubs voisins afin de faire voler tous nos jeunes pilotes. Deux jeunes pilotes par avion et deux rotations seront nécessaires afin que tous nos bleus puissent poser leurs ailes sur l’altiport de l’Alpe d’Huez.
Des avions commissaires sont partis plus tôt afin d’accueillir les jeunes là haut sur la montagne (vous connaissez l’air de la chanson !)
Premier avion, premier jeune, premier mot : “Génial”.
Après un commentaire comme celui-là, les commissaires sont soulagés, détendus et ne regrettent pas les longues nuits passées à organiser cette initiation. Heureusement nos commissaires ont bénéficié de l’aide indispensable de l’AFPM (Association de Française des Pilotes de Montagne), et de son Président Noël Genet. Il faut remercier également Paul Bomel qui a été le lien permanent, FFA_AFPM, et le coordinateur de cette opération. Bravo et merci !
Arrivée sur l’altiport Henri Giraud, les jeunes et les moins jeunes, enfin tous ceux qui sont montés à l’Alpe ont droit à une collation offerte par le Maire. Juste le temps de boire un verre -de jus de fruits, bien sûr !- de monter à la tour pour faire une photo, répondre aux questions des journalistes et les moteurs sont rallumés pour effectuer la descente.
Pendant l’escale à Roissy en Huez, Noël Genet nous présente la stèle en l’honneur d’Henri Giraud, grande figure du vol en montagne, tandis qu’Henri Balas nous présente le Jodel 113  F-PKFL qui n’est rien d’autre que l’avion le plus silencieux de France ( “d’Europe !” nous confirme son propriétaire, Henri Balas). Plus d’informations sur le site de l’AFPM.
 
Aller aux photos du jour.
L’Alpe d’Huez
mercredi 18 juillet 2007