Spécial Antonov2.


 

L’Antonov2 , l’avion de transport du TAJP, est un avion russe construit jusqu’en 1994 !  Celui-ci appartient à GenAirAntonov

S’il n’existait pas il faudrait l’inventer. Il existe alors on se contente de le faire voler. C’est déjà pas mal !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Au démarrage : un ronronnement si particulier, des fumées …     Et en vol : une silhouette si particulière : c’est inoubliable ….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


       Phil, le pilote : toujours disponible pour un vol,                    Christophe le co-pilote, il ne connaît pas le hongrois, ni

               une explication ou une bonne blague !                           l’ukrainien, mais il comprend le Phil comme personne …

                                                                                            ça aide pour faire voler la bête.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


         Un tableau de bord complexe mais une équipe soudée !

         Un vrai ballet pour arriver à coordonner tout cela.

          La machine est lourde, et il faut du « muscle » pour bouger le « bestiau »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  Au début, il surprend, mais il s’intègre tellement bien à la horde des avions des candidats, qu’il fait maintenant partie intégrante de la famille. !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                       Avant le démarrage, dégommage des cylindres, un exercice salutaire, collectif et solidaire pour les bleus ….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Un entretien souvent folklorique, mais Christophe est un acrobate né,

On le soupçonne de refouler une envie de «cirque», alors il fait du

trapèze dans les haubans de son Antonov !

 

 

 

 

 

 

 


                                                                                    L’Antonov : c’est la bête à tout faire du Tour Aérien.

                                                                                    Grâce à lui, tout peut arriver à temps aux escales.

 

 

 

 

                                                                     Vous connaîtrez l’équipage au complet après la présentation de

                                                                     Véronique, qui est la convoyeuse de l’air favorite du TAJP.

                                                                     C’est en quelque sorte notre Geneviève de Gallard, version cool FFA !

                                                                                       Et en plus, elle est copilote de la bête ! Et puisque l’on vous dit qu’elle est

                                                                                       dans lignée des Infirmières Pilotes Secouristes de l’Air (IPSA)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


L’avion est de construction russe, mais immatriculé

en Hongrie. Pas de problème, la documentation est

à jour, et les consignes sont claires.

 

 

 

 

Un superbe vol au large du Touquet !

«la mer que l’on voit danser du haut d’un Antonov»

chantait de manière prémonitoire Charles Trenet.

A moins que cela ne soit pas les paroles originales ?

De toutes les façons, j’ai du mal avec le hongrois !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


       Avion rustique, car avion russe, mais avion solide : : la preuve. On vous l’avait bien que c’était la bête à tout faire du Tour Aérien

 

Mieux connaître cet avion ?

Bref  Historique

Surnommé  " Colt " par l'OTAN, il est conçu en 1946 sur un cahier des charges du ministère de l'agriculture soviétique qui désirait un appareil très robuste et simple d’entretien pouvant décoller et atterrir sur des pistes sommaires en moins de 300 mètres. Initialement destiné au développement de la Sibérie, ce n'est pas un appareil de conception militaire à l'origine, bien qu'il fut souvent utilisé pour des tâches militaires par la suite. Il a d'abord été produit en URSS avant d'être cédé à la Pologne, pays frère, construit par la société "PZL" à Mielec. La production y fut stoppée en 1994 et a atteint prés de 18.000 exemplaires: c'est le deuxième avion le plus produit de tout les temps. Il semblerait que la Chine le produise toujours, cette fois sous l'appellation Y-5

Moteur

Le moteur de type ASz-62 IR 16 est la réplique à l’identique de celui équipant le DC-3 " Dakota " Américain (Wright Cyclone R1820). En effet les plans de cet avion furent cédés à l’U.R.S.S. en remerciement des efforts de guerre. De nombreux DC-3 Russes furent ainsi produits. La société Antonov trouvant que le moteur était de grande qualité construisit un avion autour de celui-ci : ce fut l’An-2. Puissance : 1000 Ch avec compresseur.
Cylindrée : plus de 30 litres.
Disposition : 9 cylindres en simple étoile.
Démarreur (électrique ou à manivelle) : par volant à inertie.
Carburant : aviation 90 à 130 octanes ou super automobile plombé  (réservoirs de 1200 litres).

Performances

Vitesse de croisière : 90 à 110 kts (165 à 205 Km/h)
Vitesse d’approche : 65 Kts (120 Km/h)
Autonomie : 900 à 1.300 Km selon la masse
Altitude maximale : 4.500 mètres
Masse maximale au décollage : 5.500 Kg

 

En savoir plus sur l’Antonov, consulter le site dédié à ce fantastique avion : http://www.genantonov.org

Vous y retrouverez nos amis Phil, Christophe et Véronique.

 

Revenir au sommaire de la Galerie Photos

Haut de cette page